LE DESIR


« Horreur,

D’un monde tournant en rond

L’objet du désir est plus loin »

 GEORGES BATAILLE

 

Au cœur de notre vie

Il y a ce feu qui t’envahit

Et m’emporte au fond de ton regard

Ô prêtresse de l’amour !

Tu m’entraînes vers le rivage ultime du désir

Je te prends et te possède

L’amour devient alors un sacerdoce

Et dans le sacrement des sexes et des caresses

Je plonge dans ton feu

Le désir nous embrase…