AU GRAND JOUR


Le coq de la nuit invisible dans la forêt
Un papillon nocturne aux ailes flamboyantes
Une lampe obscure cachée dans les fougères
Une boussole au grand air qui tient lieu de passage
Des coquilles vides au sablier qui s’écoule
Surgit innocente et nue à la fin du jour
La jeune Léda aux seins délivrés
Dans une attente passive
A la beauté caressante
Livrée à l’inconnu
Offerte au hasard de l’homme
Femme future

Pour toujours.